Une salle d’imagerie interventionnelle à la pointe de l’innovation médicale

14 janvier 2019

Depuis le mois d’octobre 2018, les équipes de la Clinique du Parc, avec les radiologues de son service d’imagerie, ont mis en service une nouvelle salle d’imagerie interventionnelle innovante. Equipée d’un scanner dernière génération, d’un arceau d’angiographie avec capteur plan et d’une échographie de fusion dédiés aux interventions, l’originalité de cette salle vient du fait qu’elle regroupe donc tous les modes de guidage et qu’elle est située dans le bloc opératoire. Les radiologues œuvrent de concert avec les chirurgiens au bénéfice des patients. Il s’agit d’un projet unique dans le secteur libéral dans le sud de la France.

Grâce à l’intégration de cette salle d’imagerie dans le bloc opératoire, les radiologues et chirurgiens de la Clinique du Parc développent ensemble des techniques innovantes. C’est le cas notamment pour le traitement de la maladie rachidienne. « Le traitement des scolioses avec abords pédiculaires scanoguidés par voie percutanée permet de sécuriser les procédures et de diminuer les temps opératoires », affirme le Dr Eric Decoux médecin radiologue précurseur avec l’équipe chirurgicale dans ce domaine. Ils sont les seuls à réaliser cette prise en charge en France.

« Avec cette salle équipée d’un scanner 3D dédié aux interventions chirurgicales nous pouvons faire évoluer les pratiques et adopter des actes moins invasifs, dans un temps réduit, pour le bénéfice de nos patients. Du fait que cette salle est intégrée au bloc opératoire, la prise en charge est plus sécurisée par la présence permanente d’un médecin anesthésiste et plus confortable pour le patient car il n’a pas à être déplacé » précise le Dr Sophie Aufort, Médecin Radiologue à la Clinique du Parc et référente libérale dans le cadre des travaux ministériels à la DGOS sur les futurs décrets d’autorisation d’activité en imagerie interventionnelle.

La radiologie interventionnelle est une discipline de pointe qui progresse de façon exponentielle dans le traitement notamment de la douleur et du cancer.  Avec ses abords mini-invasifs, elle diminue ainsi le risque de complication et les durées d’hospitalisation, souvent d’une seule journée. Parmi ses actes les plus connus, on compte les destructions des tumeurs en oncologie par radiofréquence ou micro-onde (cancer du foie, du poumon, du rein), le traitement de la douleur du rachis (thermocoagulation, infiltrations, cimentoplastie), les actes  de désobstruction (levée d’obstacle des voies biliaires, des reins, ou de vaisseaux bouchés), ou l’arrêt des hémorragies et le traitement des anévrismes par des techniques d’embolisation.

La Clinique du Parc dispose d’un service d’imagerie médicale de haute technicité, un des plus performants et des mieux équipés de la région (3 scanners, 2 IRM notamment). Les radiologues de la Clinique utilisent déjà l’Intelligence Artificielle depuis déjà quelques années pour certains diagnostics ; leur métier évolue vers le soin plus que vers le diagnostic.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Nos dernières actualités

1ère dans le département : l’ablation chirurgicale d’un lobe du...
22 mai 2019
Environnement : Les salariés de la Clinique du Parc s’engagent pour...
28 septembre 2019
24/09 : Journée du Coeur à la Clinique du Parc
10 septembre 2019